+52 (33) 1955-7391 [email protected]
TRAVEL & LIFESTYLE

Top 10 des questions avant de s’envoler pour le Mexique

Mylène Fournier 
Assistante de coordination événements Integrate Guadalajara

France

30 novembre, 2016

Ça y est, c’est définitif, tu pars pour un semestre à l’étranger ! Direction le Mexique, une terre latine qui saura te surprendre du premier jour jusqu’au dernier. Jeune étudiant(e), c’est peut-être ta première longue expérience de l’autre côté de l’Atlantique et les questions fusent… Comme un semestre à l’étranger (ou une année entière pour les plus chanceux) ne s’improvise pas, je te propose le Top 10 des questions à te poser (et à solutionner) avant de t’envoler direction Mexico !

01 Le téléphone portable 

Ah cette petite technologie dont on ne peut plus se passer ! Avant de partir, je te recommande de faire débloquer ton portable. En arrivant, le plus simple est de te tourner vers un opérateur mexicain (les plus connus sont Telcel et AT&T) et d’acheter une nouvelle carte Sim.

Chaque opérateur propose ensuite des packages qui te permettent d’avoir SMS/Appels illimités au Mexique, un certain nombre Mo/Go pour Internet et les réseaux sociaux… Les prix sont très abordables et tu pourras ensuite recharger ton forfait directement dans les « épiceries » qu’on retrouve quasiment à chaque coin de rue du Mexique (Oxxo, 7 Eleven).

02 La banque 

Tu dois absolument te rapprocher auprès de ta banque française afin de savoir si elle a des partenariats avec des banques internationales (HSBC…) ou mexicaines.

Renseigne-toi également sur les conditions de retrait (plafond, nombre de retraits par mois…), car beaucoup d’étudiants se retrouvent bloqués une fois arrivés sur place et doivent faire des démarches avec leur banque française par e-mail pour pouvoir retirer du liquide !

Tout dépendra de ta banque en France, mais généralement tu paieras une petite commission à chaque retrait (entre 30 et 100 pesos au maximum). L’idéal étant donc de retirer d’assez grosses sommes pour limiter les commissions, sachant qu’au Mexique presque tout se paye en liquide.

03 La sécurité

La fameuse question de la sécurité au Mexique ! Entre ce qu’on entend aux actualités, et ce qu’il se passe là-bas il y a une grande différence.

Bien évidemment, c’est un pays qui connaît des difficultés et violences. Il faut se renseigner sur les zones à ne pas fréquenter avant son départ (telles que les régions proches de la frontière des Etats-Unis).

Tu peux également t’inscrire sur le site « Ariane », qui t’envoie des conseils et des alertes sur ta boîte e-mail, en cas de problèmes ou urgences.

Dernier conseil, bien évidemment veille à ne pas sortir seul, fréquenter des rues abandonnées, être toujours vigilant et accompagné notamment le soir (et d’autant plus valable pour les filles !)… Des conseils qui s’appliquent finalement dans n’importe quel pays !

04 Le logement

Les grands aventuriers préféreront attendre d’être sur place pour choisir leur logement et pourront se loger dans des hôtels ou auberges de jeunesse pendant les premiers jours. Si c’est ton premier départ à l’étranger, je te conseille de te renseigner et d’en avoir réservé un avant d’arriver au Mexique, c’est toujours plus rassurant !

Tout dépend de ce que tu recherches, mais il existe des associations, dont Integrate, qui se chargent d’accueillir les étudiants internationaux. Integrate les prend en charge dès leur arrivée à l’aéroport, propose de grandes maisons en colocation dans des quartiers sécurisés de la ville, des soirées et festivals, des voyages dans tout le Mexique et bien plus encore. Cette option t’assure une bonne intégration dans ta nouvelle ville, une vie en colocation bien animée et la rencontre d’étudiants du monde entier, c’est la solution la plus facile ! Pour cela, tu dois simplement te rendre sur le site web de l’association, entrer en contact avec l’équipe, choisir ta maison et ta chambre (salle de bain privée ou à partager) et payer le premier mois et le dernier d’avance.

Si tu souhaites une colocation exclusivement « mexicaine », sans faire partie d’aucune association, il existe de nombreux sites web et groupes Facebook (comme en France) proposant des colocations dans des appartements ou des maisons. Mais sache qu’en faisant partie d’une association comme Integrate, les occasions de rencontrer des Mexicains et de parler espagnol sont nombreuses : lors des événements, des voyages, à l’Université… Et beaucoup de Mexicains font eux-mêmes partie de ces associations !

05 Les billets d’avion

A chacun ses préférences, juste un conseil, prends-toi y à l’avance pour obtenir les meilleurs prix (à moins de miser sur des billets de dernière minute, mais c’est risqué !). Tu es libre de passer par une agence de voyages ou directement sur le site internet de la compagnie aérienne.

Choisis ton billet aller-retour en faisant bien attention aux horaires de départ et d’arrivée (sachant qu’il y a 7h de décalage horaire entre la France et le Mexique) et éventuelles escales. Si une escale passe par les Etats-Unis, n’oublie surtout pas de remplir en ligne ton formulaire ESTA sur le site officiel, document indispensable pour être sur le territoire américain, même s’il s’agit seulement d’une escale !

Si tu n’es pas sûre de ta date de retour, tu peux opter pour un billet échangeable ou modifiable, qui te reviendra plus cher mais qui te laissera libre de choisir ta date de retour plus tard. Généralement, à la fin du semestre et des examens, les étudiants internationaux se réservent deux ou trois semaines de marge pour parcourir le Mexique avant de rentrer chez eux.

06 La nourriture mexicaine

Guacamole, tacos, tequila, enchiladas… La nourriture mexicaine connaît un grand succès dans le monde entier mais elle est également réputée pour… ses épices ! Et oui, tu n’échapperas pas au fameux « chile » mexicain !

Notre culture gastronomique est très différente du Mexique, et ton estomac n’est probablement pas habitué aux épices de ce genre. Conseil d’ami, vas-y petit à petit ! Sache qu’un Mexicain qui te dit « es poco picante » (c’est très peu piquant), en langage français cela signifie que c’est très piquant ! Quelques petites gouttes de sauce (qu’ils rajoutent dans quasiment tous leurs plats), et ton palais sera ravi !

07 Les transports

Les villes proposées pour faire des échanges sont de grandes villes et tu ne pourras pas échapper à la case « transports ».

Les bus mexicains sont bien différents des nôtres et rares sont les « vrais » arrêts de bus, il te faudra accoster des piétons mexicains pour savoir où le bus s’arrête et ensuite faire un grand signe de la main au chauffeur pour que celui-ci ne te passe pas devant le nez ! Le prix des tickets est de 6 ou 7 pesos.

Pour une question de confort, de contraintes horaires (et ne pas passer une heure dans le bus pour traverser la ville) ou encore pour tes sorties nocturnes, tu peux bien évidemment choisir les taxis ou Uber. Leur prix reste bien abordable mais attention, s’il s’agit d’un taxi, n’hésite pas à négocier les prix, qu’ils font exprès d’augmenter en voyant que nous sommes des « étrangers » !

08 Les démarches administratives

Si tu viens seulement pour un semestre, tu n’auras quasiment aucune démarche administrative à entreprendre en France comme au Mexique. En effet, en-dessous de 180 jours, tu peux séjourner au Mexique sans visa étudiant. Au-delà de 6 mois, il t’en faudra un obligatoirement ou alors tu devras sortir du territoire au bout de 6 mois, pour renouveler la période de 180 jours.

Pas de visa, mais deux autres documents extrêmement importants, dont tu devras prendre soin toute la durée de ton séjour : ton passeport et la FMM (Forma Migratoria Multiple). En ce qui concerne le passeport, soit tu en as déjà un et il te suffit de bien vérifier la date d’expiration pour ne pas te retrouver coincé une fois arrivé au Mexique, soit tu dois en faire un, et dans ce cas je te conseille de ne pas t’y prendre au dernier moment.

La FMM est un document que tu devras remplir directement dans l’avion en indiquant le nombre de jours où tu seras sur le territoire mexicain et en prenant soin de cocher la case « tourisme » car il n’existe pas de case « étudiant ». Ce document est précieux et ne devra pas être perdu car la douane te le demande à ton retour en France !

09 Les indispensables

Je ne vais pas te dresser une liste exhaustive de tout ce que tu dois apporter au Mexique mais je tenais à te rappeler les indispensables !

Pas très glamour je te l’accorde, mais n’oublie pas d’emmener une petite trousse de secours avec tous les médicaments nécessaires à tout voyage (dont ceux pour te guérir des épices mexicaines) ! Pense également à faire un petit tour chez ton médecin traitant pour les vaccins obligatoires et ceux recommandés. Enfin, n’oublie pas le répulsif anti-moustiques !

Autre indispensable, l’adaptateur ! Les prises électriques mexicaines sont en effet différentes de celles en France. Je conseille d’en acheter au moins un avant ton départ pour ne pas être obligé de chercher un magasin de matériel électronique en urgence à peine arrivé ! Tu peux choisir un adaptateur Europe/Amérique ou bien un adaptateur électrique universel qui te resservira pour tes prochains voyages !

10 Et l’espagnol dans tout ça ?

Premier séjour à l’étranger dans un pays hispanophone, tu te demandes peut-être comment tu vas réussir à communiquer dans un pays qui ne parle pas ta langue maternelle ? No stress ! Si tu possèdes déjà des bases en espagnol grâce à tes études, ce sera un plus ! Sinon, en faisant partie d’une association étudiante, tu ne trouveras pas de mal à communiquer en anglais pour commencer. Ensuite, en étant plongé dans la culture mexicaine, tu progresseras rapidement, les Mexicains sont très sociables et sont toujours à ton écoute pour t’apprendre et t’aider ! Je te conseille d’essayer au maximum de fréquenter des Mexicains pour améliorer ton espagnol, plutôt que de te cantonner à rester avec des Français (qui sont nombreux à venir au Mexique) !

Sache que l’espagnol du Mexique est différent de celui d’Espagne, qu’on nous apprend durant nos études. A titre d’exemple, le « vosotros » n’est jamais utilisé au Mexique, ils utilisent toujours le « ustedes » à la place ! Bien sûr, tu ne manqueras pas les expressions typiquement mexicaines, du style « wey » (« mec »), « no mames » (« tu déconnes ! »), « chido » (« cool »), padre (« génial ») etc ! Et ici, n’oublie pas, on dit « el tequila », et non « la tequila » !

Quoi qu’il en soit, passer 6 mois ou un an au Mexique améliorera visiblement ton espagnol oral et ce sera un grand atout pour ton CV, la suite de tes études et ton entrée sur le marché du travail !

Te voilà maintenant paré pour partir en toute tranquillité et vivre l’expérience la plus incroyable de ta vie ! Arriba Mexico !